Questo sito usa cookie per fornirti un'esperienza migliore. Proseguendo la navigazione accetti l'utilizzo dei cookie da parte nostra OK
iic_tunisi

Storia

 

Storia
L’Institut Culturel Italien à Tunis, fondé en 1961, eut son premier siège dans les locaux de l'Institut Culturel "Dante Alighieri". Son histoire est liée étroitement à celle de l’évolution des relations politico-culturelles entre l’Italie et la Tunisie.

A la suite de l’indépendance de la Tunisie et aux accords italo-tunisiens stipulés dans le domaine pétrolier, la fonction primaire de l’Institut fut celle de rétablir dans le Pays la position culturelle que l’Italie avait occupée jusqu’à la Deuxième Guerre Mondiale.

En 1962, Amintore Fanfani alors Président du Conseil des Ministres, vint inaugurer l’Institut. Le Ministère des Affaires Etrangères italien commença, dès cette même année, à attribuer aux étudiants tunisiens les premières bourses d’étude pour suivre des cours universitaires en Italie. L’Université n’était pas encore née en Tunisie.

Pour donner une nouvelle impulsion au dialogue entre les deux cultures, des rencontres littéraires eurent lieu entre intellectuels italiens et représentants de la culture tunisienne (Rizzitano, Gabrieli e Achour, etc). Des expositions de peintres tunisiens et italiens résidant dans le Pays furent également organisées. Et ce fut justement au sein de l’Institut que se constitua le «Groupe des Abstraits» de l’Ecole de Tunis (Roccheggiani, Belkhodja, Gmach, Heinem, Larnaout).

Toujours dans les années soixante, l’Institut collabora activement à l’accord entre la RAI et le Gouvernement Tunisien pour l’installation d’un relais servant à la réception des programmes de RAI 1. Programmes très suivis, grâce aussi à l’absence de chaînes tunisiennes et étrangères.

En 1967, avec la création de la première Université tunisienne (l’actuelle “Université de Tunis”), débutèrent les échanges d’expérience dans le domaine didactique aboutissant aux premiers accords avec les Universités italiennes. L’Institut favorisa ces échanges surtout dans le domaine scientifique (médecine, biologie, ingénieur, architecture, archéologie, ect.).

La collaboration entre les deux Pays dans le secteur archéologique permit au Pays d’avoir un personnel hautement qualifié et des structures adéquates pour la mise en valeur du riche patrimoine commun punico-romain. Cette collaboration est encore, de nos jours, très active et utile.

Depuis 1978, avec la création de la première chaire d’Italien, l’Institut mis à disposition ses propres enseignants pour des cours de langue et littérature italienne.

Pendant les années 80, sur proposition de l’Institut Italien, la “Carthago Film”, première société tuniso-italienne de production cinématographique, fut créée; de consistantes aides financières furent offertes à la SATPEC, structure cinématographique tunisienne (les techniciens se sont formés en Italie), transformée successivement en Ecole de Cinéma.

Dans le domaine du théâtre, des stages furent organisés auprès de «l’Ater Balletto» de Reggio Emilia et le «Balletto di Toscana», qui consentirent la formation des premiers maîtres de danse et chorégraphes tunisiens.

Les accords inter-universitaires, commencés durant cette période là, sont aujourd’hui en constante augmentation. Ils ont atteint en 2005 le nombre de 45 unités.

Il faut signaler, dans ce contexte, la création à Tunis d’une Ecole Supérieure Méditerranéenne pour la Formation dans les Technologies des Médias, en collaboration avec l’Université de Pavia.

Grâce au soutien constant offert par notre Ministère des Affaires Etrangères et par l’Institut, dans six Universités tunisiennes existent des Départements d’Italien, quatre dans la capitale et deux dans la province.

Afin de sauvegarder l’extraordinaire patrimoine de témoignage sur la vie et le travail de notre collectivité durant plus d’un siècle, l’Institut, en collaborant avec l’Ambassade, a été le promoteur, à partir de l’année 2000, du “Progetto della Memoria”. Cinq volumes ont été déjà publiés: Pittori Italiani di Tunisia, Memorie Italiane di Tunisia, L’Architettura italiana di Tunisia, I mestieri degli Italiani in Tunisia, La cucina italiana di Tunisia.

Depuis octobre 2004, le siège de l’Institut a été transféré de El Menzah I à l’Avenue Mohamed V, en plein centre ville.


36